Meriadec Raffray Meriadec Raffray
  Journaliste depuis 2...
En voir plus

Lafarge en Syrie : Un « retex » plutôt qu’un procès !

Le logo de Lafarge est représenté lors de l'assemblée générale du groupe à Paris, le 7 mai 2015. Benoît Tessier/Reuters

Le 21 juin 2016, le journal Le Monde accuse le leader mondial du ciment d’avoir rétribué des groupes terroristes pour faire tourner son usine de Jabaliya en Syrie entre 2012 et 2014. Le scoop est éventé. La rumeur circule depuis quelques mois par des sites syriens. Certains sont proches de Damas... Bercy saisit la Justice. L’ONG Sherpa pourfendeuse des « crimes économiques » porte plainte. Onze salariés de l’usine et d’autres organisations militantes les imiteront. Aujourd’hui, huit anciens dirigeants et cadres du groupe sont mis en examen pour financement du terrorisme et/ou mise en danger de la vie d’autrui, et Lafarge SA, la filiale française, pour complicité de crime contre l’humanité. Située au nord-est du pays, en zone kurde, entre Manbij et Raqqa, l’usine produisait 3 millions de tonnes de ciment par an pour le marché local. A l’arrêt depuis l’automne 2014, elle sert actuellement de base aux forces spéciales occidentales.

Contre toute attente, LafargeHolcim réplique en dévoilan...

Un logo est visible dans une usine de production de béton Lafarge à Pantin, près de Paris, le 7 avril 2014. Christian Hartmann/Reuters

Si vous souhaitez lire la suite de l'article, veuillez vous inscrire et vous abonner.