Jean-Pierre Perrin Jean-Pierre Perrin
Ancien chef de bureau de l'...
En voir plus

Liban: Attentat contre Hariri, Les Tueurs étaient des extra-terrestres

Les juges (rangée du haut, de gauche à droite) Walid Akoum, Janet Nosworthy, David Re, Micheline Braidi et Nicola Lettier président la salle d'audience du Tribunal spécial pour le Liban à La Haye, Pays-Bas, 16 janvier 2014. Toussaint Kluiters/United Photos/Reuters

Le 14 février 2005, à 12h55, une voiture piégée explosait près du mythique hôtel St-Georges à Beyrouth. Elle tuait l’ancien Premier ministre Rafiq Hariri qui revenait du Parlement. Avec lui, périrent 21 autres personnes et l’on compta 226 blessés, beaucoup d’entre eux grièvement. L’attentat d’une violence monstrueuse était le fait d’un jeune kamikaze, dont on ignore l’identité. La charge était composée de 1852 kg de RDX, un explosif militaire surpuissant équivalent à 2 tonnes et demi de TNT.  Treize ans après l’attentat, le procureur du Tribunal Spécial pour le Liban (TSL), créé à la suite d’un accord entre le gouvernement libanais et les Nations Unies, vient de prononcer son réquisitoire depuis Leidschendam, au Pays-Bas, où siège le tribunal.  Le procès a commencé en juin 2014. Le verdict devrait être rendu d’ici cinq à six mois. Analyse de Jean-Pierre Perrin 

Pendant les cinq années de l’instruction, les cinq juges...

La scène de la zone endommagée, le 15 février, où une énorme voiture piégée a fait exploser le cortège de voitures de l'ancien Premier ministre Rafic al-Hariri sur la façade maritime de Beyrouth. Mohamed Azakir/Reuters

Si vous souhaitez lire la suite de l'article, veuillez vous inscrire et vous abonner.