Peggy Porquet Peggy Porquet
Peggy Porquet a ét&eacu...
En voir plus

Au Sud Soudan, "le viol utilisé comme arme de guerre"

Une femme qui a été déplacée par les combats, est assise dans une tente dans un camp pour personnes déplacées dans l'enceinte de la Mission des Nations Unies au Sud-Soudan (MINUSSI) à Tongping à Juba, le 19 février 2014. Andreea Campeanu / Reuters

En juillet 2016, Sabrina, une humanitaire italienne, accepte une mission au Sud Soudan pour le compte d’une organisation non gouvernementale américaine. Dix jours après son arrivée dans ce pays déchiré par la guerre civile, le complexe où elle est installée est attaqué par des soldats. Elle est violée à cinq reprises, et battue pendant 24 heures.  Elle est retournée à Juba pour témoigner contre ses agresseurs. Propos recueillis par Peggy Porquet 

 

Pourquoi les Casqu...

Des soldats du Sud-Soudan condamnés pour le viol de travailleurs humanitaires étrangers et le meurtre d'un journaliste local lors d'une attaque contre l'hôtel Terrain à Juba, en 2016, devant un tribunal militaire à Juba Andreea Campeanu / Reuters

Si vous souhaitez lire la suite de l'article, veuillez vous inscrire et vous abonner.