Ghislain De Castelbajac Ghislain De Castelbajac
Ghislain de Castelbajac est sp...
En voir plus

Maktoub

Une iranienne montre une du général Qassem Soleimani, lors d'une manifestation contre le meurtre du chef de la force d'élite Quds, tué lors d'une frappe aérienne à l'aéroport de Bagdad. Téhéran le 3 janvier 2020. Nazanin Tabatabaee/WANA via Reuters

L’assassinat ciblé de Qassem Soleimani, commandant des forces Al Qods iraniennes, par les Américains, ne sera pas sans conséquences. L’Iran a d’ailleurs déjà engagé des représailles en tirant une douzaine de missiles, dans la nuit du 7 au 8 janvier, sur deux bases américaines en Irak. L’analyse de Ghislain de Catelbajac.

Fin 2003, puis en 2004, dans les montagnes d’Afghanistan, l’armée franç...

Un garde iranien tient un drapeau du Hezbollah lors d'un cortège funéraire du major général iranien Qassem Soleimani, chef de la force Quds, tué lors d'une frappe aérienne à l'aéroport de Bagdad. Iran, le 7 janvier 2020. Mehdi Bolourian/Fars News Agency/WANA via Reuters

Si vous souhaitez lire la suite de l'article, veuillez vous inscrire et vous abonner.