Jean-Pierre Marongiu Jean-Pierre Marongiu
Jean-Pierre Marongiu est un in...
En voir plus

Au Qatar, on s’achemine vers un désastre sanitaire.

Des ouvriers marchent vers le chantier du stade Lusail qui sera construit pour la prochaine Coupe du monde de football 2022 à Doha, le 20 décembre 2019. Kai Pfaffenbach/Reuters

Pendant que les autorités qatariennes s’évertuaient à nier en bloc la tentative récente de coup d’État avorté, la nature esclavagiste de la société, la réalité d’un effondrement économique, les accusations avérées de corruption pour l’attribution d’évènements sportifs internationaux, le financement de groupes terroristes, la promiscuité avec l’Iran… Leur ministère de la Santé annonçait de son côté, il y a à peine dix jours, un faible taux d’infection du COVID 19 et un taux de mortalité ridiculement bas.  

                                                                      Analyse de Jean Pierre Marongiu

 

Alors qu’Al Jazeera ne cesse d’en rajouter sur l’excellence de...

Des gens se promènent au souq Waqif, suite à l'apparition d'un coronavirus, à Doha, au Qatar, le 12 mars 2020. Reuters

Si vous souhaitez lire la suite de l'article, veuillez vous inscrire et vous abonner.