Roland Lombardi Roland Lombardi
Roland Lombardi est consulta...
En voir plus

Quel avenir pour l’axe Doha-Ankara-Téhéran ?

Le ministre des affaires étrangères des Emirats arabes unis Abdullah bin Zayed, le ministre des affaires étrangères du Bahreïn Abdullatif Al Zayani, Benjamin Netanyahu erDonald Trump après la signature des Accords d'Abraham. Tom Brenner/Reuters

L’Etat hébreu vient de signer avec les Emirats arabes unis et le Bahreïn un accord de paix historique. Les plaques tectoniques de la géopolitique du Moyen-Orient sont en train de bouger. De nouveaux partenariats, des retournements d’alliance et des blocs se forment. Désormais, deux axes se font face : l’axe Israël, EAU, Egypte et Arabie saoudite contre celui formé par Ankara, Doha et les Frères musulmans, dont la République islamique d’Iran vient de se rapprocher.  

                                                                             L’analyse de Roland Lombardi.

 

En vertu de l’adage...

Palestinians take part in a protest against the United Arab Emirates and Bahrain's deal with Israel to normalise relations, in Hebron Mussa Qawasma/Reuters

Si vous souhaitez lire la suite de l'article, veuillez vous inscrire et vous abonner.